Par où commencer...

Le chemin d'Allogène

Ta voix écrasée. Tu voudrais abandonner. Mais un besoin te possède. Il est si impérieux que tu te sens impuissant à le combattre. Tu ne peux ni écrire ni renoncer à l’écriture. Une situation proprement infernale.

Les lentes et sombres années à espérer que les mâchoires de la tenaille finiront un jour par se desserrer.

Simplement attendre. Endurer le temps. Te laisser laminer par le doute.

---- Lambeaux, Charles Juliet.

...par ici, commencer ici. En prenant des forces à la lecture des autres, de ceux qu'on admire.

C'est parti, allogène prend vie.